Quel Yoga et pour qui?


          L’offre pour les cours de Yoga est devenue tellement diversifiée qu’il devient de plus en plus difficile de choisir et trouver le cours correspondant à son attente à sa recherche. En 1974 à Berne nous étions cinq professeurs de Yoga recensés, de nos jours on en compte plus de 70 mais certainement plus de 300 enseignants avec ou sans formation.

          Les filières de formation de l’époque était le plus souvent celles offertes par André et Denise van Lysebeth, Babacar Khan, Nil Hahoutof, Lucien Ferrer, Roger Clerc et quelques autres. L’accent était mis tout particulièrement sur l’enseignement des exercices physiques (Ãsana) et quelques exercices respiratoires (Prãnãyãma) cela était identifié comme du Hatha-Yoga, c'est-à-dire Vinyasa Krama. Par la suite le contenu de la formation s’est étoffée avec des conférences de Jean Herbert, éminents spécialiste de l’hindouisme, et d’autres érudits qui s’exprimaient sur le développement de notre pensée en relation avec le Yoga et la culture indienne. A cette époque tous les enseignants étaient autodidactes et chacun adaptait son enseignement à sa propre vision. Ce n’est que vers les années 80 que la formation des professeurs de Yoga se structure surtout grâce à la Fédération Européenne de Yoga et la venue en Europe d’enseignants respectant la tradition indienne.

          En France un statut de professeur de Yoga est obtenu avec obligation de s’acquitter de la TVA mais sans astreintes de formation. Il faut aussi dire que la profession de "Professeur de Yoga" n’est toujours pas reconnue en Europe et que quiconque peut enseigner le Yoga même sans avoir reçu la moindre formation! Le plus souvent la formation se fait à travers la nombreuse littérature sur le yoga qui a pour objectif prioritaire le corps physique. Aujourd'hui il est possible de suivre des séminaires et des écoles de formations. Un diplôme de professeur est délivré en Thaïlande après deux mois de formation! L’Union Européenne de Yoga a élaboré un programme minimum pour la formation de professeur de Yoga pour toute l’Europe mais sans valeur juridique.

Que faut-il savoir sur les différents types d’enseignements?


          Celui qui souhaite s’initier va facilement se trouver submergé par une quantité de pratiques diverses qui se réclament toutes être les plus efficaces, il se trouve en face d’une jungle d’écoles et maîtres aux noms et tendances les plus exotiques.

          En Europe la plupart des cours de Yoga proposent un enseignement semblable à ce que l’on trouve régulièrement en Inde, à savoir un enseignement basé sur les exercices physiques, un peu comme la gymnastique en Occident, adaptée à la vie quotidienne, pour des personnes recherchant un certain bien-être physique, la souplesse du corps, une certaine détente et relaxation, semblable aux nombreuses possibilités d’activités physiques proposées dans les centres de remise en forme et écoles de loisirs. De nouvelles tendances émergent,

  • Karma-Yoga c’est la pratique de l’action "juste"
  • Nada-Yoga est une pratique de concentration connue de l'Hindouisme aussi bien que du Bouddhisme qui consiste à fixer l'attention sur un son que l'on peut entendre à l'intérieur des oreilles et de la tête
  • Bhakti-Yoga qui désigne l'ensemble des pratiques spirituelles tournées vers la dévotion à la divinité dans l'hindouisme semblable à l’attitude chrétienne par rapport à la dévotion manifestée envers une divinité qui se révèle comme étant le Seigneur du monde
  • Mantra-Yoga est une formule condensée formée d'une ou d'une série de syllabes répétées de nombreuses fois suivant un certain rythme dans un but de méditation, ou à des fins religieuses
  • Jnana-Yoga Sa méthode principale est l’investigation du soi par le retour à la source de nos pensées, jusqu'à la pensée du je
  • Raja-Yoga également connu sous le nom de yoga royal, correspond au yoga décrit par Patañjali dans les "Yoga Sutras", textes références datant d’environ 2 à 5 siècles avant l’ère chrétienne, le yoga traditionnel s’y réfère aussi
  • Kundalinî-Yoga appartient à la tradition indienne non orthodoxe entre 700 et 1300 après JC il fut connu en occident seulement vers les années 60! Aucun texte ancien de référence sur le Kundalinî Yoga
  • Kriya-Yoga se fait selon trois modalités inséparables : un effort soutenu, la conscience intérieure de soi, et l'abandon à la volonté divine. Le Kriya yoga est pratiqué en vue d'atténuer les causes de souffrance et de permettre le Samãdhi (contemplation, union avec le Dieu personnel ou absorption dans l'Absolu), (Yoga Sûtra, II, verset 1 et 2)
  • Le Yoga Traditionnel, discipline exigeante, transmet les moyens d'une transformation profonde des structures physiques, mentales, psychologiques et spirituelles, afin de nous ouvrir les portes d'un véritable accomplissement intérieur, ce dernier est aussi appelé Raja Yoga, basé en autre sur les Yoga Sutra de Patanjali.

          Un nombre croissant de nouveaux Yoga sont issus d’inventions contemporaines pour attirer de nouveaux adeptes à des fins mercantiles, ces pratiques n’ont rien à voir avec le Yoga et la liste est bien trop longue pour la citer ici. La façon dont le Yoga est pratiqué en Amérique du Nord et en Occident ne convient pas à l'Inde. C'est en tout cas ce que pense le nouveau Ministre indien du Yoga qui pense que la pratique du yoga en Occident est très loin de sa définition originale et compte se la rapproprier. Le Yoga aujourd’hui s’est transformé en véritable business régi, parfois, par des franchises et des copyrights. Aux États-Unis, 15 millions de personnes se livreraient, de près ou de loin, à des pratiques liées au Yoga. Chiffre d’affaires pour les seuls États-Unis toujours: 3 milliards USD!

          Avant de vous inscrire dans un cours, demandez de pouvoir participer à une ou plusieurs séances gratuites et sans engagement. C'est un très bon moyen pour savoir si ce cours peut vous convenir et s'il n'est pas basé essentiellement sur le business.


     Quelles sont les particularités de l'enseignement et de la pratique du Yoga Traditionnel selon Sri T. Krishnamacharya?


          Dans le premier cas ou la formation n’étant pas obligatoire, toute liberté est laissée à l’enseignant de diffuser son enseignement selon sa formation, son inspiration ou ses préférences.

          Dans le cas d’un enseignement Traditionnel, aucune liberté n’est accordée à l’enseignant, il doit enseigner de manière précise et fidèlement le contenu de ses études sans ajouter de touches personnelles. C’est ainsi que la tradition perdure jusqu’à nos jours encore, mais probablement en voie de disparition puisque cet enseignement est transmis de pères en fils par les brahmanes. Cet enseignement a pour objectif d’avoir un effet sur l’ensemble de l’être humain c’est-à-dire l’aspect physique, mental, psychologique et spirituel et a pour ambition de garder un corps sain. Cela est rendu possible avec la pratique des postures (Ãsana), la combinaison de la pratique des postures (Ãsana) avec une respiration particulière (Ujjãyi), des techniques respiratoires particulières (Prãnãyãma), des Mudra; composés de Ãsana (posture corporelle) Prãnãyãma (techniques respiratoires), Kumbhaka (suspension du souffle) Trataka (concentration sur des points particulier du corps, mais aussi sur des points extérieurs) et Bandha (contractions sur certaines régions du corps), ligatures pour contrôler le souffle et les émotions. Il y a donc 5 éléments dans cet enseignement, Ãsana, Prãnãyãma, Mudra, Trataka et Bandha. Ce Yoga a une action sur les 6 Kosha et sur les 5 Prãnã.

          Dans la pratique ces éléments se combinent entre-eux d’une manière bien déterminée et dans un ordre précis, un nombre de respirations à respecter pour chaque séance, des concentrations et des Bandha en fonction du but recherché pour chaque séance, des possibilités et aspirations des élèves. Les techniques sont enseignées avec rigueur, leur nombre limité, ce qui permet à l’enseigné d’acquérir rapidement la connaissance technique et lui permet de s’en détacher afin de mieux se tourner vers son intériorité. Dans la pratique il est tenu compte de l’état de santé, des possibilités de chaque élève. Les enseignants sont formés pour proposer des séances individuelles à pratiquer à la maison. Ces cours ne s’adressent pas aux personnes recherchant l’aspect gymnique du yoga, mais plus particulièrement aux personnes qui recherchent un meilleur équilibre physique et mental en réduisant les dispersions et permettant d’avoir un meilleur contrôle des émotions. Il ne faut pas écarter de son esprit que le yoga n’est pas une finalité, mais un moyen d’avancer un peu sur son chemin de destinée.

          Sri Krishnamacharya se plaisait à dire; la pratique du Yoga sans être liée au Prãnãyãma n’est rien d’autre que de la gymnastique!

Il disait aussi: il y a deux manières de pratiquer le Yoga; Vinyasa Krama (yoga dynamique, se qui se pratique essentiellement en occident,  sans introduction des Prãnãyãma, Bandha, concentrations et Mudra) et Ãsana + Prãnãyãma (qui est la base du Yoga Traditionnel) mais encore; Prãnãyãma + Contemplation.

Vinyasa Krama: tourné vers l'activité extérieure, l'homme qui entre dans la vie active, l'action. La période de 20-40 ans.

Yoga Traditionnel: (Ãsana - Prãnãyãma - Mudra - Bandha - Concentration): tourné vers la vie active, études, activités professionnelles,  familiale, mais aussi, réflexions et actions pour les choses de la vie intérieure.  Vie accomplie. Période de 12-101 ans.

 Prãnãyãma + Contemplation: Accorder plus d'importance à la vie spirituelle. Période dès 60 ans.