La page du mois

Symbolisme et Divinités de l'Hindouisme




Surya Narayana

Surya Narayana

Surya Narayana

    Les hindous sont adorateurs du soleil. Ils le considèrent comme la plus glorieuse manifestation de Dieu. Et ils n’ont pas tort, car c’est à travers le soleil, principalement, que Vishnu joue si efficacement son rôle de préservateur de l’univers. C’est peut-être pourquoi le dieu soleil tient Vishnu le disque et la conque et qu’il a été nommé Surya Narayana. Narayana est un des noms de Vishnu. En effet, sans le soleil le monde aurait cessé d’exister depuis longtemps.

    Ce sont les plantes qui, directement ou indirectement, fournissent la nourriture à tous les êtres vivants. Elles la fournissent directement aux humains et aux herbivores; indirectement, aux carnivores, puisque les proies de ces derniers se nourrissent d’herbe et de feuilles.

    Pour que les plantes puissent croître et produire, trois choses leur sont essentielles: la lumière, la chaleur et l’eau. Puisque c’est au soleil que nous devons ces trois choses, nous pouvons dire que c’est lui qui nourrit tous les êtres de la terre.

    Surya Narayana est représenté comme un homme à quatre bras. Il voyage dans un char qui n’a qu’une seule roue et qui est tiré par sept chevaux. Son cocher est cul-de-jatte  se nomme Aruna.

    La roue du char symbolise le disque solaire. Les sept chevaux symbolisent les sept couleurs des rayons solaires, comme elles paraissent dans l’arc-en-ciel.

    Nous savons que ce n'est pas le soleil qui se meut, mais que c'est la terre qui tourne. Mais nous disons: "Le soleil se lève à l'est et se couche à l'ouest." C'est ce que nous croyons voir. La terre tourne à une vitesse tellement incroyable que si elle était subitement arrêtée, le choc qui se produirait serait si violent qu'il ferait passer notre monde à l'état de gaz. Il est donc heureux qu’Aruna soit cul-de-jatte, car s’il avait des jambes, il serait obligé d’arrêter parfois son char pour aller les dégourdir. Et il en résulterait une catastrophe universelle: on aurait alors plus besoin ni de Surya Narayana, ni de Brahmâ, ni de Vishnu, ni de Shiva, ni d’aucun autre Dieu.

    Le Surya Namaskaram (Namaste), Salutation au soleil est une des pratiques religieuses les plus importantes de l’hindouisme, c’est une prière hindoue. On doit le faire tous les matins en se tenant mains jointes face au soleil. On doit alors être très légèrement vêtu, ou préférablement, torse nu.

    A l’occasion du Sankranti appelé aussi Pongal (riz au lait) dans le sud, les tamouls commencent le jour par une cérémonie au soleil. Ils lui font des offrandes de riz au lait et de fruits surtout. Cette cérémonie se fait en plein air, face au soleil. C’est une façon de remercier Dieu, qui, à travers le soleil, nous a généreusement donné, durant l’année écoulée, tant de bonnes choses pour maintenir notre vie; principalement le riz et les fruits.

    Makar Sankranti est une grande fête de la moisson célébrée dans diverses régions de l’Inde. Elle commémore le début de la saison des récoltes et la cessation de la mousson du nord au sud de l’Inde. Le mouvement du Soleil d’un signe du zodiaque dans un autre s’ appelle Sankranti et lorsque le soleil se déplace dans le zodiaque Capricorne il est connu sous le nom de Makara en sanskrit, cette occasion est nommé Makara Sankranti dans le contexte indien. Il est l’un des rares festivals indiens hindous qui est célébré à une date fixe soit le 14 Janvier.

    Makar Sankranti, en dehors d’une fête de la moisson est également considéré comme le début d’une période de bon augure dans la culture indienne «phase sainte de la transition». Elle marque la fin d'une phase de mauvais augure qui, selon le calendrier hindou commence vers la mi-décembre. On croit que tout rituel sacré est de bon augure peut être sanctifié dans n’importe quelle famille hindoue. En d’autres termes, Sankranti marque la fin de la saison d'hiver et le début d’une nouvelle récolte, le printemps.

     Partout dans le pays, Makar Sankranti est observé avec grande ferveur. Cependant, il est célébré avec des noms et rituels distincts dans différentes parties du pays. Dans les Etats du Nord et Ouest de l’Inde, le festival est célébré comme le jour Sankranti avec un zèle tout particulier. L’importance de cette journée a été signifié dans les épopées antiques comme le Mahabharata. Donc, en dehors de l’importance socio-géographique, cette journée est également titulaire d’une signification historique et religieuse. Comme c’est la fête du Dieu Soleil, il est considéré comme le symbole de la divinité et de la sagesse.


Jallikatu

Jallikatu

     Le Pongal est aussi connu sous le nom de Tamilar Thirunal. La fête a lieu généralement le 14 ou le 15 janvier qui est le premier jour du mois Thai du calendrier tamoul. Un proverbe tamoul dit : La naissance du mois de Thai pave la route à de nouvelles opportunités.

     La fête dure quatre jours. Au cours du premier, Bhogi, les vieux tissus et vêtements sont jetés et brûlés, marquant le début d’une nouvelle vie. Le deuxième jour, le jour du Pongal, on met à bouillir du riz avec du lait frais et de la mélasse ou du sucre brun, tôt le matin, en laissant le mélange déborder, ce qui explique le nom de la fête. Les gens préparent des en-cas et des desserts, se rendent visite l’un l’autre et échangent des voeux. Le troisième jour, Mattu Pongal, est destiné à rendre grâce aux vaches et aux buffles, car la légende dit que le bétail accepta d’aider l’homme à labourer les champs, à la seule condition d’être fêté et honoré une fois par an. Une preuve de dévotion est demandé, où les dévots de Shiva doivent maîtriser sa monture sauvage, à main nue à leurs risques et périls, le véhicule du dieu Shiva étant le taureau, appelé Jallikattu. Le dernier jour, Kaanum Pongal, « kaanum » signifiant à visiter, se rencontrer.


Indra

Indra

     Le premier jour du festival Bhogi Pongal est dédié au culte de la pluie dieu Indra. En ce jour les gens se lèvent tôt, nettoient leurs maisons et les décorent avec des fleurs. Ils s’habillent de vêtements neufs et offrent des fleurs au Seigneur Vinayaka.
Suryanarayana

Suryanarayana

     Le deuxième jour du festival est appelé Surya Pongal est consacrée à Surya, le dieu Soleil. Le plat spécial Pongal est préparé dans tous les foyers. C’est essentiellement un plat de riz sucré cuit dans le lait et offert au Seigneur Ganesha, puis aux vaches, puis il est distribué comme Prasad (offrande).

Parvati et Ganesha

     Le troisième jour Mattu Pongal est une journée dédiée à bétail et d’autres animaux. La journée est marquée par le culte de la déesse Parvati et son fils, à tête d’éléphant Ganesha. C’est aussi le jour où les bestiaux, élément indispensable de la vie de chaque villages, sont baignés et décorés, puis ils défilent à travers les villages.

 Vinayaka-mumbai

Vinayaka-mumbai

    
Le quatrième et le dernier jour du festival Pongal qui est traditionnellement connu comme Kannum Pongal est le jour où les familles se détendent, se visite et partage le repas entre famille et amis. C’est considéré comme un jour de très bon augure quand les gens visitent leur famille et amis et se réjouissent. Ce jour-là il ya des spectacles de danses folkloriques                         accompagnés par la musique et le chant.


             

      à suivre